Jean-François Ramon, nouveau patron de la culture musicale messine

Publié le par C.R

bandeau culture-copie-1

Directeur de l’Etablissement Public de Coopération Culturelle depuis janvier, Jean-François Ramon débarque en Lorraine avec le projet ambitieux de regrouper les trois principales structures musicales messines : l’Arsenal, les Trinitaires et la salle de répétitions de Metz Nord. Portrait de l’homme et de la structure pour mieux comprendre le fonctionnement et les objectifs de l’établissement.


  Jean-François Ramon, directeur de la nouvelle institution Metz en Scènes, ne rêvait plus de se retrouver à la tête d’une aventure culturelle de l’envergure de l’Etablissement Public de Coopération Culturelle de Metz. Tout au long de sa carrière, il navigue entre le domaine de la recherche et le domaine culturel. Actuellement détaché du CNRS où il demeurait depuis quatre ans en tant que délégué du réseau national des Maisons des Sciences de l’Homme, il n’entre pas pour autant en terre inconnue. L’ancien conseiller culturel de l’Ambassade de France au Luxembourg a, entre autres, dirigé l’Institut Français de Stuttgart pendant quatre ans, mais aussi le Centre Culturel français de Luxembourg.


L’expérience acquise au sein de la Grande Région et son double cursus à la fois dans le management de projet et dans le milieu artistique correspondent parfaitement aux critères et au profil recherchés par la municipalité pour le choix du directeur de l’organisation. Jean-François Ramon a été d’emblée enthousiasmé par les intentions de la ville de Metz. « Je connaissais sans être Messin l’existence de l’Arsenal, sa qualité de programmation, la réputation et la diversité culturelle proposée par les Trinitaires » affirme le nouveau directeur. « C’était une situation dont je ne rêvais plus vraiment puisque j’avais redémarré une carrière au CNRS. J’ai donc été ravi que ma candidature soit acceptée. »

« Croiser les intérêts des différentes structures »

Les objectifs de l’EPCC demeurent ceux que la ville a affirmés  lorsque la structure a été créée. Il s’agit de mutualiser les moyens pour être plus efficace sur le plan de l’organisation, du management des ressources, mais il est nécessaire aussi de permettre l’ouverture vers de nouveaux publics, de nouvelles formes de partenariats, et plus globalement,  sur la ville toute entière. « Il faut engendrer une circulation des publics, croiser les intérêts des différentes structures », défend le directeur de Metz en Scènes. « Il n’est pas exclu qu’on fasse un peu de classique aux Trinitaires et dans l’autre sens, le programmateur des Trinitaires devrait pouvoir aussi programmer à l’Arsenal ». La transversalité inter-structures reste la base incontournable du projet.


La mise en pratique des objectifs passe ainsi par des résolutions concrètes que l’établissement souhaite mettre en place. Des réunions de groupe de travail, des réflexions sur une nouvelle organisation prévue pour juillet font office de pierres fondatrices en vue de l'installation  complète de l’établissement  attendue pour mi-octobre. L’appel d’offres pour la nouvelle salle a été lancé et sa création est espérée pour 2012 : « La décision a été prise, comme cela se passe souvent dans les villes de l’envergure de Metz. Une salle d’une jauge d’environ 800 places demeure un besoin pour la capitale mosellane. » affirme Jean-François Ramon.


Conscient de la difficulté, il s'emploie à se montrer optimiste pour Metz en Scènes : « Il faut fédérer trois entités avec des habitudes de fonctionnement totalement différentes. Certaines comme l’Arsenal fonctionnent depuis 20 ans sur un certain mode, et vous ne changez pas les habitudes du jour au lendemain. L’Arsenal n’est pas un hors-bord, mais bien un paquebot qu’il faut déplacer et amener vers  le nouveau projet, mais pour le moment les choses se passent bien. » Hormis peut-être la démission du directeur des Trinitaires, Côme Ferrand-Cooper la semaine dernière… Mais cela reste une autre histoire.
séparation-copie-1
logo LPC
Article publié sur La Plume Culturelle, le 4 juin 2009

Publié dans Articles Parus

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article