Les Imaginales d’Epinal : de la littérature... à la fantaisie

Publié le par bookcr.over-blog.com

bandeau culture-copie-1Les amateurs de littérature fantastique se retrouveront du 14 au 17 mai à Epinal, dans le cadre des Imaginales 2009. Pour découvrir le genre, ou partager sa passion du monde de l’imaginaire, le rendez-vous paraît incontournable.

 

 Les amateurs de bande dessinée ont Angoulême. Ceux de littérature fantastique ont également leur point de chute depuis huit ans dans les Vosges à Épinal. La réputation et la reconnaissance de l’évènement surpassent le simple cadre de la Région. Une quarantaine de librairies dans toute la France parrainent Les Imaginales, de la Bretagne à la Région Rhône-Alpes. « Nous sommes maintenant en harmonie avec beaucoup de prescripteurs, au niveau national », confirme Bernard Visse, directeur de la structure. Mais à quoi est dû cet engouement ? L’évènement, mis sur pied dans les années 2000, ne semblait pourtant pas évident à pérenniser : cette littérature originale n’obtient pas la reconnaissance des puristes, elle ne concerne que peu de lecteurs. Mais le genre s'est démocratisé en traversant la Manche et s’implante durablement dans le paysage littéraire français.


L’un des principaux objectifs de l’organisation est d’abattre les barrières qui se dressent face à la littérature dite « vraie », « blanche », et de faire reconnaître le fantastique comme une écriture à part entière. Si J.K Rowling paraît être pour beaucoup avec la diffusion planétaire deHarry Potter, il ne faut pas cependant s’arrêter à ce seul succès . « Il y a un réel intérêt à découvrir ce style d’écriture, qui mène à la convivialité, à l’humanité », justifie le directeur des Imaginales. « . Elle rafraîchit les neurones, et la qualité de ses ouvrages n’a rien à envier à celle de certains auteurs dont l'inspiration s’apparente parfois davantage au nombrilisme. » Car si le genre fait des émules depuis une petite dizaine d’années dans l’Hexagone, il le doit bien à sa narration naturelle orientée vers l’imaginaire et le monde fantastique. Le lecteur prend ainsi un malin plaisir à découvrir l’univers magique dans lequel l'emportent ces écrits.

Les Imaginales souhaitent également toucher le grand public. Et notamment les plus jeunes. Depuis trois ans les élèves, de la seconde à la terminale, déterminent leur propre lauréat, en décernant le Prix Imaginales des Lycéens. L’édition 2009 donnera également pour la première fois aux collégiens la possibilité de s’exprimer. Cette initiative de professeurs et de documentalistes passionne les adolescents, qui découvrent ainsi les joies d'une lecture dans laquelle ils entrent plus facilement. Des stages d’écritures complètent ce tableau particulièrement tourné vers les plus jeunes. Peut-être pour leur permettre de figurer parmi la liste des participants dans le futur ? Plus de cent auteurs sont conviés à la manifestation. Parmi eux, Jean-Philippe Jabrowski. « C’est un véritable coup de cœur pour le festival. Il renouvelle le genre », affirme Bernard Visse, constatant avec jubilation que le premier roman de l’auteur « Gagner la Guerre » (édition Les Moutons Électriques) est à tomber par terre.

séparation-copie-1

logo LPC

Article publié sur La Plume Culturelle, le 6 mai 2009

Publié dans Articles Parus

Commenter cet article