On ne chôme pas à l'Ouest

Publié le par C.R

bandeau_sport.jpg

A l’occasion du Martin Luther King’s Day, douze rencontres avaient lieu en NBA ce lundi 18 janvier 2010. Un véritable marathon qui confirme que la conférence Ouest, menée par d’inarrêtables Lakers, domine outrageusement la ligue.

 

Il ne s’agit d’un scoop pour personne: la conquête de l’Ouest demeurera une tâche difficile pour toutes les franchises de la conférence Est, menée par les Cavs, qui ne jouaient pas en ce jour férié. Les cadors que sont Orlando, Boston ou encore Atlanta se sont tous cassés les dents face à leurs adversaires respectifs, à savoir Lakers, Mavs ou encore Thunders. Seuls les Bobcats de Boris Diaw, vainqueurs de Sacramento (105-103), et, plus imprévisible, les Wizards, opposés aux Blazers de LaMarcus Aldridge (97-92), ont réussi à conjurer le sort qui a touché les équipes de l’Est ce lundi. Actuellement, le premier non-qualifié à l’Ouest pour les playoffs (Utah, 9e avec 56% de victoires) se classerait facilement à la cinquième place à l’Est.

 

A l’aube de la deuxième partie de saison, l’écart reste donc minime entre les franchises visant une qualification parmi les huit. Malgré un Kobe Bryant très maladroit (11 points à 4/19), les Lakers ont montré un visage convaincant, sans plus, face à des Magics, emmenés par un Dwight Howard (24 points, 12 rebonds) toujours en forme, mais tirés vers le bas par une piètre prestation de Vince Carter (9 points à 3/11). Pendant ce temps au TD Garden de Boston, Nowitzki parvenait à battre les Celtics (99-90) à lui seul. L’allemand a une nouvelle fois fait étalage de son talent, pour venir à bout des coéquipiers de Paul Pierce, qui menaient pourtant de neuf unités à la pause (41-50). Enfin, la bande à Kevin Durant, bien aidée par Nenad Krstic (16 points, 7 rebonds), a quant à elle disposée des Hawks d’Atlanta, bien trop fébriles derrière l’arc pour prétendre à s’imposer. La faute également à une dernière action d’anthologie, conclue par un dunk stratosphérique de Jeff Green sur la personne de Josh Smith.

 

T.P retrouve son niveau, Phoenix dégringole


Après deux prestations en demi-teinte face à Memphis et Charlotte, Tony Parker a ressorti ses cross-over au meilleur moment pour aider les Spurs à remporter une vingt-cinquième victoire cette saison face à New Orleans. Avec 25 points, il envoie par ailleurs un message fort à ses dirigeants, qui, selon la rumeur, souhaiteraient l’échanger contre son adversaire direct du jour, Chris Paul, pour la prochaine saison. Joachim Noah, malgré 16 rebonds grapillés, mais seulement 4 points (-22 d’évaluation), a participé à la défaite des Bulls (114-97) opposés aux ultra-offensives Warriors de Golden State. Une défaite qui n’arrange pas les affaires des coéquipiers du français, qui voient se rapprocher les Knicks du dernier accessit à l’Est. New York, vainqueur de Detroit (99-91), s’impose lors du seul duel entre équipes de conférence Est. Enfin, Steve Nash n’arrive définitivement plus à porter seul les responsabilités des Suns, qui enchaînent une quatrième défaite consécutive contre les Grizzlies de Memphis, plus que jamais candidats pour une place parmi les huit premiers à l’Ouest.

 

Les autres résultats de la nuit: Milwaukee 98 - 101 Houston, New Jersey 95- 106 LA Clippers, Philadelphie 103 - 108 Minnesota

séparation-copie-1

logo_sportvox.jpg

Article publié sur Sportvox le 19 janvier 2010

Publié dans Articles Parus

Commenter cet article