Soit dit en passant, voyage au bout du conte

Publié le par C.R

bandeau culture-copie-1

A Charmes (88) se tient actuellement et ce jusqu’à samedi prochain la seconde édition de Soit dit en passant. Ce festival de contes à l’initiative de l’association « Va où il me plaît » propose un voyage à travers les genres, pour les grandes, comme pour les petites oreilles.

 

Que les amateurs de belles histoires se réjouissent. Il existe encore une place dans ce monde pour prendre le temps de se raconter monts et merveilles. L’association « Va où il me plaît » associe conteurs amateurs et professionnels depuis le 27 avril et jusqu'au 2 mai prochain dans la commune de Charmes.  « Nous avons une programmation de coups de cœur », lance Laurence Bœuf, présidente de l’association. « L’association a formé elle-même des conteurs amateurs qui sont devenus professionnels, et ce festival leur permet une visibilité et la possibilité d’exercer leur art. » D’autres invités se joindront à la fête, à commencer par Philippe Sizaire, déjà présent pour l’édition précédente. « Nous souhaitions réellement le retrouver cette année. » Le vœu de l’organisatrice exaucé, « Soit dit en passant » demeure haut en couleurs pour le public. Un public exclusivement jeune ?


« Non! » rétorque-t-elle. « Le festival n’est pas seulement pour les enfants! Nous avons tout mis en place pour les petites comme pour les grandes oreilles. » Le programme varie entre des sujets certes enfantins, comme « Les animaux se racontent », ou « Les contes du bocal », mais aussi des thèmes forts, l’esclavage étant le centre du spectacle proposé par Philippe Sizaire et Cédric Cartier. Le conte n'est pas la chasse gardée des bambins. Il peut être un plaisir pour les parents également, puisque des ateliers « auberge-espagnole » permettront de partager un moment privilégié au pays des histoires de la vie adulte. Le principe ? Apporter un brin à manger et à boire et convier ses fables et sa bonne humeur au groupe.


Un programme chargé attend les organisateurs. Mercredi, "Soit dit en passant" s'ouvre vers la ville décorée pour l'occasion, dans une ambiance festive et musicale. Samedi, de nombreux ateliers gratuits ludiques s'offriront au public. La veille, les participants profiteront du 1er mai pour organiser une balade contée au milieu du muguet. Enfin, dans la foulée aura lieu le principal point d'orgue de cette manifestation, à savoir un bal folk, auquel viendront se mêler de nombreux spectacles d'horizons divers. Musiciens, conteurs, danseurs, seront réunis autour de Philippe Sizaire, véritable chef d'orchestre de la soirée, pour faire gigoter le public. Il exhibera d'ailleurs ces talents dans une représentation interprétée à deux occasions seulement, à Paris et Bruxelles. De quoi ravir petits et grands, réunis autour d'une cause commune : décrocher la lune par le songe. Au bout du compte, un souhait bien légitime.

séparation-copie-1

logo LPC

Article publié sur La Plume Culturelle, le 29 avril 2009

Publié dans Articles Parus

Commenter cet article