Balade ludique à la découverte de l'art contemporain

Publié le par C.R

bandeau culture-copie-1

Le vent des forêts organise le 16 mai prochain les Sentiers d’Art Contemporain. Dans le cadre des 70 ans de l’USEP, l’association meusienne propose une recette ludique concoctée pour ceux qui ne veulent pas choisir entre art et promenade.


 Fort de sa douzaine d’années d’existence, le Vent des Forêts met en place tout au long de l’année, sauf restriction en période de chasse, des parcours pédestres à travers le domaine forestier de Lahaymeix. L’objectif de l’association est de faire découvrir l’art contemporain dans un cadre naturel. « Nous ne sommes pas un musée, nous n’aimons pas les cubes blancs », lance Marianne Pétiard, responsable du chantier. Car le concept paysager joue un rôle prépondérant dans l’intérêt de la manifestation. A travers plus d’une centaine d’œuvres, les organisateurs souhaitent, par le biais de la journée du 16 mai, convier amateurs d’art et promeneurs occasionnels ou aguerris, jeunes ou moins jeunes. « Le public se joint à l’évènement autant pour se balader que pour y contempler les travaux d’artistes », se réjouit la chef du projet. « Ce qui fait la principale richesse du festival. »


Les Sentiers d’Art Contemporain jouissent par ailleurs de soutiens extérieurs conséquents. L'animation fait partie intégrante de « Constellation », l’abondant programme qui préfigure le futur Centre Pompidou Metz et qui proposera des évènements culturels sur toute la Lorraine du 15 au 17 mai. La labellisation de la manifestation meusienne permet est un atout pour sa notoriété. De plus, le Vent des Forêts a été choisie par l’USEP (Union Sportive de l’Enseignement du Premier degré) afin de célébrer le soixante-dixième anniversaire de la structure sportive pour les enfants d’école primaire. Thierry Lefèvre, écrivain nationalement reconnu, parraine officiellement la journée du 16 mai, en partenariat avec la médiathèque Jean Jeukens de Bar-le-Duc qui accueille en ses murs pendant trois mois « Bar-ci, Bar-là : Expédition 55 », consacrée à l’auteur.  Enfin, les étudiants de l’Ecole des Beaux Arts de Nancy ainsi que les deuxièmes années de l’IUFM de Bar-le-Duc, en élaborant les books destinés à accompagner les jeunes randonneurs et en imaginant les différentes énigmes du parcours, ont apporté leur pierre à l'édifice.


Car le principe reste avant tout, le temps d’une promenade, de rendre compte de la beauté de la nature et des créations artistiques. « Il s’agit souvent d’une expérience inédite pour les exposants », assure Marianne Pétiard. « Cela implique pour eux des éléments inhabituels, comme la présence de bûcherons ou chasseurs au sein même de leur lieu d’exposition. » Depuis 1997, 150 œuvres ont été produites dans le cadre du projet. Elles se renouvellent régulièrement dans le souci de conserver une offre artistique cohérente. Le public pourra ainsi les découvrir à travers des chemins destinés à toute la famille. Les petits poucets de 2 à 5 ans sillonneront sur 4 kilomètres les sentiers d’art comme une course aux trésors, tandis que les 5-8 s’amuseront dans un parcours « camouflage ». Les 8-11 ans s’attèleront à une course d’orientation jusqu’à leur arrivée à Lahaymeix. Les parents apprécieront quant à eux leur balade en compagnie de groupes musicaux installés dans les parties boisées, issus du Conservatoire de Musique de Saint-Mihiel. Ce programme alléchant s'inscrit en marge du Festival 100% Vent des forêts qui aura lieu du 5 au 19 juillet 2009. L'association met les petits plats dans les grands, sans s’éloigner de l’objectif principal : profiter de l’air frais  et de la nature tout en initiant le public le plus large possible à l’art contemporain.
séparation-copie-1
logo LPC
Article publié sur La Plume Culturelle, le 14 mai 2009

Publié dans Articles Parus

Commenter cet article