Une brochette de solos au festival « Du Jazz et des Saucisses »

Publié le par bookcr.over-blog.com

bandeau_musique.jpg

Une soudaine envie de revivre l'ambiance d'un barbecue ? Les amateurs de saucisses et de jazz se retrouveront les 3 et 4 juillet au cœur de Nancy pour partager un festival original et particulier dans le jardin de la MJC Pichon. Un choix minutieux de compositeurs solistes à l'odeur de grillades s'offre à un public souhaitant joindre l'agréable... à l'agréable.

 

  La fin du mois de juin et l’arrivée de l’été imposent le retour des barbecues entre amis. Quoi de plus convivial que de partager merguez, chipolatas et grillades autour du feu ? Retrouver cette ambiance si particulière lors d’un festival de Jazz, c'est l’initiative proposée par Epsa Jazz, en collaboration avec Getsmall Production. En plein centre ville de Nancy, dans le jardin de la MJC Pichon, Boulevard Recteur Senn, ils offrent ainsi au public le plaisir de se rassasier dans une atmosphère musicale de qualité, lors d’une manifestation organisée autour de musiciens solistes.


Pour sa troisième édition, le festival « Du Jazz et des Saucisses » souhaite une fois encore contrebalancer l’idée que la musique jazz n’est réservée qu’aux mélomanes avertis. Les organisateurs affichent la joie, dans un premier temps de simplifier les rapports entre les artistes et les spectateurs, et par la même occasion de casser un certain mythe qui s'est forgé autour de ce genre musical. Jean-Charles, « thunier » de l’association Espa Jazz nous explique que « l’envie est de revenir en arrière en retrouvant les racines populaires du jazz, et de l'associer aux barbecues entre amis, où certains s’improvisent parfois chanteurs ou musiciens ». Un petit évènement qui n’a guère la prétention de grandir, pour conserver avant tout l’esprit festif.


Cependant il n’est pas question pour les organisateurs de négliger une programmation qui doit satisfaire les amateurs du genre. A ce titre, et ce depuis le lancement du festival, Epsa Jazz et Getsmall Production sélectionnent uniquement des musiciens solistes, dans un souci de faciliter le partage et la communion avec le public. La diversification est le maître mot, puisque contrebassiste, tubiste, accordéoniste, violoncelliste et chanteur solo, voilà ce qui apparaît en haut de l’affiche. Parmi les six artistes présents sur scène les 3 et 4 juillet prochains, on retrouve principalement l’avant-gardiste bruxellois Michel Massot, ainsi que la talentueuse Parisienne d’origine camerounaise Sandra Nkake. La chanteuse solo sait avec brio jouer de sa voix pour envoûter son public d’une manière parfois douce, parfois rythmée.

 

L'entêtement revendiqué de l’association de conserver une affiche constituée exclusivement de solistes s’accompagne de la volonté de mettre en avant un artiste, graphiste ou plasticien. « Avoir un visuel attractif, attirer l’œil des curieux et proposer sa propre vision du festival est une démarche identique pour un graphiste  que pour un musicien soliste » affirme le trésorier de l’association Epsa Jazz. A l’occasion du festival, une tombola sera ainsi organisée pour remporter la sculpture officielle de cette année, élaborée par Murielle Belin. Voici donc le programme d'un jazzecue amical et bucolique, pour un mélange original de l’odeur de la saucisse et de la musique jazz

séparation-copie-1

.logo LPC

Article paru sur La Plume Culturelle, le 25 juin 2009

Publié dans Articles Parus

Commenter cet article